Cubes de pain grillé et histoires de sauces

Un condiment modeste qui change tout

Un reste de pain (ici de la baguette) découpé en cubes qui seront passés sous grill et jetés sur la salade, croustilleront sous la dent et ceux qui tomberont au fond de l’assiette, mêlés jus des tomates et à la vinaigrette, transformeront un assaisonnement ordinaire en sauce à déguster à la cuiller.

Brève disgression au sujet de l’art de saucer…

Impossible de dénombrer les recettes de sauces figurant dans les livres de cuisine (française surtout) du temps passé.
On en trouve des centaines. Saucier était un métier. On ne peut alors imaginer que les convives laissaient repartir leur assiette sans « éponger » ce reste succulent qui avait demandé tant de travail et d’amour, d’une manière ou d’une autre. La sauce, on ne la déguste pas avec une fourchette.

Mais voilà le paradoxe, les manuels de cuisine débordent de sauces, de coulis, de jus et ceux de savoir-vivre à table bannissent le « sauçage ». Comme celui-ci…

Stade du simple malotru…

Commentaire et dessin extrait du « Convive comme il faut  » dont l’auteur est Philippe Dumas…qui illustre ce blog.
Même lui !

La cuisinière n’est pas d’accord et vous recommande de lire « L’art de saucer « , écrit par Mayalen Zubillaga aux éditions de l’épure, en 2016, dont voici un extrait:

« …la salade de tomates a ceci de magique que son jus est digne d’être saucé même avec des tomates pas assez ensoleillées et un pain faiblard. 

Bref, pour revenir aux petits cubes de pain jetés sur ma salade simplette, comme l’écrit cette auteure… » la salade de tomate, c’est l’enfance de l’art de saucer ».

Et la mayonnaise alors ! si on ne peux pas saucer son assiette dans le monde, on peut faire comme ça…

 

 

 

 

 

Imprimer la recette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.