Biscuits de Hildegarde de Bingen

La pâte est un peu ferme
La pâte est un peu ferme
On coupe facilement les formes
…mais sur un plan fariné on coupe facilement les formes

Quels ingrédients
pour faire ces biscuits du Moyen Age ?

Pour une vingtaine de biscuits selon la taille de l’emporte-pièces
Temps de préparation et cuisson : environ 30 mn

Beurre : 45 g
Sucre roux : 35 g
Miel : 17, 5 g (½  c à soupe)
Jaune d’œuf : 1
Farine : 125 g (normale ou/et farine d’épeautre ou de petit épeautre)
Muscade râpée : 3 g (1c à café)
Cannelle en poudre : 3 g (1c à café)
Clous de girofle en poudre : 3 g (1c à café)
Anis en grains: 1 pincée ( Hildegarde ne m’a pas dit d’en mettre)
1 pincée de sel

Comment Hildegarde s’y prenait ?
Peut-être…

• Dans un bol, mélanger les épices, le sel et les farines. J’ai ajouté un peu de farine de seigle retrouvé dans mon placard.

• Faire fondre doucement le beurre, y ajouter le miel et le sucre, puis hors du feu incorporer le jaune en mélangeant bien le tout. Moi, je garde le blanc au réfrigérateur (il se garde longtemps) pour une autre recette.

• Verser cette préparation dans le bol contenant la farine, tourner à la cuiller puis mettre la pâte en boule à la main. Elle se décolle bien du bol.

• Etaler la pâte sur un plan fariné, d’une épaisseur d’environ 5 mm (c’est à dire pas trop fine)

• Découper des formes à l’emporte-pièce ou avec un verre et déposez-les sur une plaque en Téflon, sans la beurrer. Inutile de piquer les biscuits, ils ne gonflent pas.

• Les laisser cuire 10 mn environ, à 160 ° chaleur tournante. Pendant la cuisson de cette pâte épicée, comme un parfum d’église se répand dans la cuisine.

• Sortez les biscuits qui vont durcir en refroidissant. Ils se conservent dans un bocal hermétique.

Au choix, biscuits saupoudrés de sucre glace et biscuits glacés
Au choix, biscuits saupoudrés de sucre glace et biscuits glacés

Variante des temps modernes

Il n’y avait pas de sucre glace dans le placard d’Hildegarde de Bingen, mais du miel.
J’ai donc fait une entorse à la recette et une variante, en glaçant les biscuits avec une crème épaisse obtenue en fouettant à la main, la moitié du blanc d’œuf additionné de quelques gouttes de citron et deux ou trois cuillerées à soupe de sucre glace.
Déposez la préparation au doigt ou à la spatule sur les biscuits refroidis et laissez sécher 1h 30.

La recette amusante de ces petits gâteaux croquants appelés « biscuits de la joie » est attribuée à Hildegarde de Bingen, une religieuse bénédictine et femme de lettres ayant vécu à la fin du 11ème siècle.
Ils sont certes un peu austères vu la faible quantité de beurre et de sucre qu’ils contiennent, mais leur parfum de pain d’épices se marie délicieusement avec un thé, un vin chaud ou un chocolat.

Imprimer la recette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.