Gelée (ou presque) de sureau

Pour 1 pot de cette gelée de fruits sauvages, il faut

500 g environ de fruits de sureau noir,
Le même poids de sucre cristallisé que de jus, après avoir passé les fruits
Quelques gouttes de jus de citron

Mode d’emploi

• J’ai lavé le sureau et l’ai égrené parce que certaines tiges étaient sèches. Mais ce n’est pas obligatoire.
• J’ai fait éclater les baies 5 min dans une casserole avec quelques cuillerées d’eau.
• Ensuite je les passées au tamis pour filtrer le jus.

Préparation de la gelée de sureau
Attention aux éclaboussures!

• J’ai mesuré le jus obtenu pour calculer le poids du sucre.
• Enfin, j’ai mélangé jus, sucre et jus de citron et fait bouillir l’ensemble pendant 5 minutes environ.
La gelée semblait prise…Je l’ai mise dans un pot
que je n’ai pas fermé le jour même parce qu’elle était finalement assez liquide.
• En fait la gelée n’a jamais pris ! Recommencer l’expérience en 2017.
• Mais conservée au réfrigérateur, cette gelée est un sirop d’un rouge profond au parfum tenant du cassis et de la mûre, à mélanger à de la crème ou du fromage blanc.

Dernières tartelettes: framboise, coulis de fruits de sureau
Sur un fond de crème fraîche, des framboises et du coulis de fruits de sureau font de délicieuses tartelettes

Le sureau est un arbuste sauvage très commun, il faut penser à profiter des cadeaux de la nature.
Merci à madame Credaro, du marché qui m’a offert ces branches, en s’excusant que les oiseaux se soient bien servis. Elle m’avait déjà donné des fleurs à la fin du printemps.

Imprimer la recette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.