Rhubarbe confite en croûte de sucre

Finies les poires, passons aux fruits et légumes de saison.

Voici une façon originale et délicieuse d’utiliser la rhubarbe en dessert.

Pour expérimenter ce dessert, il faut (à peu près!)

Pour 3 ou 4 convives:
6 ou 8 tiges de rhubarbe
Du sucre, beaucoup: environ 800 g, soit du casson* (sucre en gros grains qui décore les chouquettes) soit du sucre de canne ou un mélange des deux
1 blanc d’œuf
Une cuillerée de miel
De la vanille

Très facile à préparer

• Peler la rhubarbe, la couper ou pas en deux tronçons selon la longueur de votre plat
• Mélanger le blanc d’œuf et le sucre
• Déposer la moitié de ce mélange au fond d’un plat un peu profond- très important
• Installer les tiges de rhubarbe côte à côte
• Faire couler un peu de miel dessus et tomber les grains de vanille d’une demie gousse (facultatif)
• Verser l’autre moitié du sucre pour couvrir les tiges
• Faire cuire entre 20 et 30 minutes à 180°
• Laisser refroidir et mettre au réfrigérateur

Retirer les tiges confites de leur croûte de sucre pour servir ce dessert délicieux qui se déguste froid, accompagné d’une crème aigre ou de crème fraîche ou de fromage blanc et de fraises si vous voulez.

Et la croûte de sucre en partie caramélisée?
Les chefs qui exécutent ce dessert ne semblent pas la servir: Trop sucré (!) ou guère présentable?

Moi je l’ai servie et me suis ré-ga-lée !

* Certains plats se préparent en croûte de sel pourquoi pas beaucoup de sucre pour une croûte de sucre ?
Si vous ne trouvez pas de casson en grande surface, votre boulanger peut vous en vendre (mon cas)

Ce n’est pas du riz mais le casson joliment étalé sur les tiges de rhubarbe…
…20 minutes plus tard, catastrophe, tsunami de jus caramélisé sur la sole du four! La rhubarbe rend beaucoup de jus…
Réparation des dégâts, j’ai même raclé la sole. La prochaine fois, prendre un plat plus profond!

Rhubarbe confite, suite

Mousse de caramel débordante comique la deuxième fois aussi , malgré la profondeur du plat. Peut-être faut-il utiliser du sucre casson uniquement ?
Et puis déguster la rhubarbe comme une confiture et non à la louche. Avec des cerises c’est délicieux.

Rhubarbe confite, encore:
un spectacle à se tordre !

Dimanche 29 avril 2018
La cuisinière avait pris ses précautions et préparé le « confit » dans un plat profond posé sur une plaque à pâtisserie à bords…
Puis elle est allée plusieurs fois espionner son confit par la fenêtre du four. Ca a monté, moussé et …au secours, ça a débordé! Le genre de recette à spectacle que – si la cuisinière a le temps de nettoyer, plat, plaque, palettes, cuillers – adore.
Pour qui n’a pas peur du sucre, ces tiges de rhubarbe laissées entières, translucides et caramélisées sont délectables.

Avant d’ajouter la deuxième couche de sucre, on sort les grains de vanille de la gousse. Ensuite on ne répond plus de rien…
…De rien…!

NB1: Merci au chef Camille Lesecq, créateur de cette gourmandise facile à faire (La charlotte qui inclus la rhubarbe confite, demande elle, un grand savoir-faire, malgré l’indication « recette facile »…)

NB2: il existe parait-il près de 100 variétés de rhubarbe qui est un légume et peut accompagner un plat salé, utilisé comme l’oseille, avec un poisson. A essayer!

 

 

 

Imprimer la recette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.