Coulis de cynorhodon (fruits d’églantier) et d’épine-vinette

Une grosse poignée de cynorhodon et une pincée d’épine vinette -qui aïe! porte bien on nom! –

lI faut cueillir les fruits d’églantier après les gelées hivernales, quand il deviennent tendres. On les lave, on fait éclater les fruits dans un peu d’eau (excusez l’approximation) avec du sucre et on passe à la passoire fine. On peut aussi passer les fruits puis faire bouillir avec du sucre. On goûte, on re-sucre s’il le faut.
Résultat, un coulis raffiné, sauvage, incroyablement parfumé et très riche en vitamine C.
Voir les autres coulis de fruits rouges et celui d’abricot

Ne cueillez pas tout, laissez des fruits d’églantier aux chevreuils, c’est une de leurs nourritures hivernales !

Mercredi 19 janvier 2022

Un autre usage pour ces jolis et si légers petits sacs qui évitent ceux en plastique…enfin !

Ils peuvent servir de tamis!

…Après avoir écrasé les baies pendant leur cuisson, la purée obtenue a été passée et pressée dans le même sac. Une idée à copier sur la cuisinière !

 

Imprimer la recette

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.