Gnocchi aux épinards très faciles et très fins

Il vous faut, pour 3 ou 4 convives

Préparation 10 minutes
Réfrigération, quelques heures
Cuisson 3 minutes

Environ 700 g d’épinards frais (qui vont fondre à la cuisson!)
400 g d’un mélange de ricotta, chèvre frais et parmesan râpé: proportion laissée à votre goût…
2 jaunes d’œufs
Farine pour rouler les gnocchi
Beurre fondu pour les arroser
Quelques feuilles de sauge pour les parfumer
Encore du parmesan pour saupoudrer les gnocchi
Sel, poivre

Comment faire

• Laver plusieurs fois les épinards, retirer les queues puis cuire les feuilles à sec (2 mn). Laisser s’égoutter et presser bien les épinards, mixez-les ou écrasez-les. La texture sera un peu différente.

Tout le monde sait que la cuisson à sec dans la poêle en les remuant bien évite aux épinards de se gorger d’eau. Mais n’évitera pas qu’ils en perdront beaucoup quand même!

• Mélanger ricotta, fromage de chèvre, œufs et parmesan
• Ajouter les épinards
• Laisser raffermir le mélange au réfrigérateur quelques heures
• Ensuite, former des boulettes de la grosseur d’une noix et roulez-les dans la farine.
• Faites frémir de l’eau salée dans une grande casserole.
• Mettez du beurre à fondre doucement dans une petite casserole avec des feuilles de sauge
• Déposez les gnocchi dans l’eau. Quand ils remonteront à la surface, ils seront cuits. Laissez-les y encore 1 ou 2 minutes puis sortez-les avec une écumoire et égouttez-les bien.
• Déposez votre œuvre dans les assiettes, arrosez de beurre, poivrez et ajoutez du parmesan.

Ces gnocchi peuvent être servis en entrée ou pour un plat complet, accompagnés de jambon de parme.
On peut ajouter une poignée d’oseille, de la muscade et remplacer la sauge par du basilic, par exemple.

Le passage au réfrigérateur permet de travailler facilement ce mélange plutôt mollet. Parfois je l’ai zappé et m’en suis sortie quand même…
Très fins !

Cette recette s’inspire très fortement du livre de Michel le jardinier Le jardin sur la table, Actes Sud 1987 et de celle  » Gnocchi di spinaci con ricotta », du livre italien Il piccolo talismano della félicità, d’Ada Boni, Colombo 1985

À propos de gnocchi…

dessin
…Et de ceux achetés chez le pâtissier le 8 avril 2020). La cuisinière s’est entêtée à fouiller dans ses livres de cuisine…

…pour trouver la recette de ce type de gnocchi ayant l’apparence de tartelettes feuilletées garnies d’une béchamel épaisse et recouvertes de fromage râpé, à passer au four et faire gratiner. D’après le livre de Pellaprat (721 pages) ces gnocchi-là seraient des gnocchi à la parisienne.

Il existe beaucoup de variétés de gnocchi, qui pour la plupart ne garnissent pas de fonds de tartes, sont souvent d’abord cuits à l’eau, parfois dorés au four et comportent très souvent du fromage
(Parmesan, Fontina). Par exemple:
• Les gnocchi de semoule (blé ou maïs)
• Les gnocchi à base de pâte à choux
• Les gnocchi à base de pomme de terre (gnocchi Parmentier) ou de pomme de terre et de farine.
• Les gnocchi à base de pain qui sont de petites tartines recouvertes de béchamel

Les livres de cuisine italienne abondent de recettes de gnocchi. Une d’entre elle,  » gnocchi con il cacao », est un dessert frioulin. Et c’est en Toscane qu’on sert  les « gnocchi di ricotta » comme ci-dessus. Au Tyrol, il y a aussi les canederli à base de pain trempé.

Et bien sûr il faut ajouter les gnocchi et gnocchetti de pâte sèche…
Bref les gnocchi, c’est un vaste monde tout proche de la planète des Knödel, des Knèfles et autres quenelles, une cuisine ancienne, modeste et économique.

Liste non exhaustive…

Gnocchi du 28 avril 2020

Leur seul défaut: je n’avais pas assez pressé les épinards. Les gnocchi un peu mous, ont eu tendance à ressembler à de jolis bérets verts se rejoignant peu à peu dans l’assiette!

 

 

Imprimer la recette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.