Moules et haricots coco aux graines de fenouil

Même principe qu’avec le cabillaud

Avec quoi et comment ?

300 g de moules de bouchot par personne
1 poignée de cocos à cuire ou un reste
Laurier, fenouil pour la cuisson des moules
Un peu d’huile d’olive
1 cuillerée ou 2 de crème fraîche (ou pas…)
PAS de sel, les moules en contiennent assez !

• Ce jour-là, il restait au réfrigérateur des cocos dans leur eau de cuisson (toujours les garder dans leur eau pour éviter le dessèchement).
Je les ai fait réchauffer doucement, pas bouillir ( pour éviter…le durcissement)!

• J’ai fait ouvrir les moules dans la marmite avec du laurier et du fenouil sauvage, c’est tout.

• J’ai décoquillé les moules, les ai ajoutées aux cocos, arrosées du précieux jus rendu par les moules ainsi que quelques gouttes d’huile d’olive.
J’ai ajouté un très petit chouia de crème (pas trop pour ne pas altérer le parfum des moules, parfois la crème adoucit trop les saveurs). Quelques fleurs ou graines de fenouil (les pluches d’un bulbe si vous n’avez pas de fenouil sauvage) et voilà tout !

NB: si les haricots sont bien tendres, écrasez-en quelques uns au fond de votre assiette pour donner du corps à la sauce.

Le 25 août 2019

Les mêmes ingrédients, en salade tiède: 
Tandis que les haricots coco attendent dans leur eau de cuisson, faire chauffer à peine (pour ne pas durcir leur chair) le reste des moules cuites la veille, décoquillées et conservées aussi dans leur « jus » parfumé aux fleurs de fenouil.
Égouttez les cocos, ajoutez les moules et arroser ce bon mélange d’une vinaigrette additionné du jus de moules. Parsemer de persil ou et de fleurs de fenouil.

Voir aussi la soupe de moules et les moules en escabèche pour finir les restes…

Recette du 18 octobre 2020

Ouverture des moules quelques heures à l’avance et laissées dans leur « jus », dans un bol et couvertes.

Quant à la cuisson des cocos, départ à l’eau froide. Une fois cuits, les remettre dans la casserole avec les moules sans les coquilles que vous aurez fait tiédir dans leur jus si elles attendaient depuis quelques heures, un peu d’huile d’olive et 2 petites cuillerées de coulis de tomate (maison si possible), pas plus, pour ne pas cacher la saveur des moules.
A défaut de tomate, pourrait aussi se faire avec un ajout 2 cuillerées de crème.
Faire cuire les cocos jusqu’à ce qu’ils soient tendres.

Herbes:
Sauge et romarin pour la cuisson des haricots. Fleurs de fenouil pour les moules. Et persil au moment de servir.

Alain Ducasse « Méditerranées, cuisine de l’essentiel « . Hachette 1996

Imprimer la recette

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.